mercredi
18
octobre
Il y a telle voie qui semble droite à un homme, mais des voies de mort en sont la fin.
Proverbes 14. 12
Je t'enseignerai la voie de la sagesse, je te dirigerai dans les chemins de la droiture.
Proverbes 4. 11
Seule voie de salut

Deux ouvriers travaillaient à réparer une voie ferrée. Au signal de sécurité bien connu, ils quittèrent immédiatement la voie car un train était annoncé. Habitués à ces interruptions fréquentes, ils se déplacèrent simplement sur la voie parallèle. Le train annoncé était un train de marchandises qui arrivait avec un bruit si assourdissant qu'ils n'entendirent pas le deuxième signal de sécurité, qui annonçait le passage d'un train rapide dans l'autre sens. Les deux hommes perdirent la vie.

Sur le plan moral, nous sommes aussi en danger dans ce monde bruyant. Nous sommes souvent prêts à nous engager sur des voies qui aboutissent à la mort.

Estimez-vous être en sécurité? Peut-être avez-vous réfléchi et changé de voie déjà plusieurs fois, pour éviter des chemins douteux, en choisissant les moins dangereux, les moins périlleux. Peut-être avez-vous résisté à telle tentation, renoncé avec succès à telle mauvaise habitude, à telle compagnie, qui vous rendaient esclave… Mais vous sentez encore votre fragilité et votre insécurité face à ce côté séduisant et trompeur du monde dans lequel nous vivons.

Dieu, dans la Bible, nous propose un refuge sûr, un abri à toute épreuve, un lieu secret d'où l'on peut tout voir comme lui, un chemin qui nous conduit sûrement jusqu'au Père. C'est la présence de Jésus. Il suffit de lui ouvrir son cœur. Il viendra habiter en vous et vous comprendrez alors le sens de ce qu'il a dit un jour à ses disciples: “Moi, je suis le chemin, et la vérité et la vie; personne ne vient au Père si ce n'est par moi” (Jean 14. 6).