Samedi
12
juin
Jésus fut tenté par le diable quarante jours. Et il ne mangea rien… ; il eut faim. Alors le diable lui dit : Si tu es Fils de Dieu, dis à cette pierre qu’elle devienne du pain. Jésus lui répondit : Il est écrit : “L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole de Dieu”.
Luc 4. 1-4
Libre ? (2)

Après trente années d’une vie humble, dans la famille du charpentier, Jésus va commencer son service public. Il est baptisé par Jean dans le Jourdain et, du haut du ciel, le Père proclame publiquement qu’il est son Fils bien-aimé. Puis, Jésus est emmené dans le désert pour être tenté par Satan.

Adam avait été tenté dans le jardin d’Éden, alors qu’il avait tout ce qu’il lui fallait. Jésus, lui, est dans un désert et, pendant quarante jours, il ne mange rien. Satan se présente alors. Il lui suggère de se nourrir par ses propres moyens, et de sa propre initiative. Autrement dit, il cherche à le faire agir indépendamment de Dieu, pour lui-même. Mais Jésus ne veut rien faire sans son Dieu, il compte sur lui pour tout ce qui le concerne. La Parole de Dieu est sa nourriture, elle lui suffit. La volonté de cet homme parfait correspondait toujours à celle de son Père.

Par deux autres tentations, Satan cherche encore à troubler sa confiance en Dieu, et sa fidélité envers lui. Mais Jésus est victorieux, et Satan doit se retirer.

Lors de cette tentation, l’enjeu était de taille. Avant que Jésus se mette à enseigner, il fallait que son obéissance et sa confiance en Dieu soient prouvées.

Si Satan était parvenu à ses fins, l’humanité aurait été perdue, sans espoir. Mais il a échoué. Le comportement de Jésus a été sans faille, montrant qu’il était sans péché : lui seul pouvait ensuite à la croix s’offrir en sacrifice pour nos péchés.