Mercredi
19
janvier
Ils montent aux cieux, ils descendent aux abîmes : leur âme se fond de détresse…, toute leur sagesse est venue à néant… Alors ils ont crié à l’Éternel dans leur détresse, et il les a fait sortir de leurs angoisses.
Psaume 107. 26-28
Monsieur Rien

L’évangéliste italien Dapozzo (1905-1974) travaille sur un bateau, dans des conditions dangereuses. Avant de commencer sa journée, il se remet à la protection de son Dieu avec ses compagnons. Mais ce matin, un jeune homme s’approche en ricanant :

– Qui parle de Dieu ? Il n’y a pas de Dieu !

Il ouvre alors largement sa chemise, découvrant un seul mot, tatoué sur sa poitrine : “RIEN”.

Un peu surpris, Dapozzo rétorque :

– Tu mens ! Dans ce cœur que tu me montres, et où tu crois affirmer qu’il n’y a rien, il se trouve premièrement l’amour de ta mère, deuxièmement la crainte de la mort, troisièmement la connaissance du bien et du mal. Ces trois choses sont dans ton cœur, que tu le veuilles ou non. Mais l’autre répond :

– Ce n’est pas vrai, je ne crains ni Dieu ni la mort !

Dapozzo conclut :

– Tu es ici depuis peu… Nous aurons bientôt l’occasion de nous rendre compte si tu ne crains pas la mort !

Le lendemain, à peine ont-ils commencé la manœuvre que Monsieur “Rien” tombe à l’eau. Dapozzo le voit d’en haut se débattre en criant. Il ne sait pas nager. Dapozzo plonge et, après bien des efforts, réussit à le ramener sur le rivage. Il est en vie… Dapozzo lui dit à brûle-pourpoint : N’est-ce pas que tu as peur de la mort ? Oui, répond-t-il, rageur. Mais vous, qu’avez-vous dans votre cœur ?

– Jésus Christ ! est la réponse immédiate.

À la lecture de la Bible, ce jeune homme au cœur vide se convertit, Jésus Christ habite désormais dans ce cœur.